Accédez au site du Conseil d'État et de la Juridiction Administrative
Accueil / Actualités du tribunal / Vie du tribunal / D'importants travaux en cours au tribunal administ...
17 octobre 2009

D'importants travaux en cours au tribunal administratif

Le tribunal administratif d'Orléans est installé dans ses locaux actuels depuis 1989, l'Etat ayant alors acquis et entièrement restauré ce bâtiment jusqu'alors privé .

L'important accroissement du nombre de recours déposés depuis vingt ans (près de 5000 requêtes par an actuellement) a conduit à une augmentation des effectifs ; une soixantaine de personnes, magistrats et agents du greffe, travaillent aujourd'hui au tribunal. L'immeuble du 28 rue de la Bretonnerie est désormais trop exigu pour permettre une organisation rationnelle des bureaux et des conditions de travail satisfaisantes. La création d'une quatrième, puis d'une cinquième chambre, et la multiplication des audiences qui en découle, rendent par ailleurs impérative la disposition d'une seconde salle d'audience.

C'est dans cette perspective d'agrandissement des locaux du tribunal que le Conseil d'Etat, qui est en charge de la gestion de l'ensemble des juridictions administratives a acquis l'immeuble sis 26 rue de la Bretonnerie, mitoyen des locaux actuels, qui fait historiquement partie du même Hôtel dit de « la Vieille Intendance » ou « la Grande Maison ».

Les travaux ont commencé à la fin de l'été 2009 et dureront environ dix-huit mois. Ils permettront au tribunal de disposer
- de deux niveaux de bureaux en continuité des locaux existants, et ainsi de rationaliser l'ensemble des espaces de travail
- d'une deuxième salle d'audience dans le prolongement de la salle actuelle, d'une salle des pas perdus devant les deux salles d'audience, et d'un local pour les avocats, ce qui permettra d'améliorer l'accueil du public.

Les travaux permettront de rendre l'ensemble de l'immeuble conforme aux normes d'accessibilité, tous les niveaux y compris les combles et les sous-sols étant accessibles par ascenseur ; le chauffage de la partie nouvelle sera assuré par géothermie, ce qui permettra de doter cet immeuble ancien d'un système de chauffage à basse consommation énergétique tout en apportant un confort moderne. Il s'agit d'une première expérience en matière de choix d'une énergie renouvelable pour un Tribunal administratif.

L'état du bâtiment nécessite d'importants travaux de réfection extérieure côté rue et côté jardin ( toitures, parements de briques, encadrements de fenêtres en pierre... ) qui seront réalisés en cohérence avec la partie du bâtiment actuellement occupée par le tribunal et permettront au public d'avoir une vision d'ensemble homogène de l'hôtel.

Le réaménagement intérieur s'accompagnera d'une restauration de qualité des éléments caractéristiques et remarquables de ce bâtiment (parquets, boiseries, cheminées, charpente, ...), entièrement inscrit à l'Inventaire supplémentaire des monuments historiques.

L'équipe de maîtrise d'œuvre du chantier est dirigée par M. Régis Martin, architecte en chef des Monuments historiques.

 

Toutes les actualités

toutes les actualités